jack

Administrateur
  • Compteur de contenus

    2 910
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    2

jack last won the day on September 4 2016

jack had the most liked content!

Réputation sur la communauté

5 340 Excellent

3 abonnés

À propos de jack

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Location
    Long terme

photo

  • Interests
    5%

Visiteurs récents du profil

5 353 visualisations du profil
  1. La Nasa s'apprête à faire des révélations sur la vie extra-terrestre L'administration nationale de l'aéronautique et de l'espace des USA tiendra une conférence de presse mercredi 22 février, à suivre en direct sur son site. Vue d'artiste d'une exoplanète en orbite autour de son étoile (illustration) publié le 21/02/2017 à 12:05 C'est une conférence de presse "majeure" que la NASA s'apprête à tenir mercredi 22 février, à 13 heures, heure de New-York. Elle sera diffusée en direct sur sa station de télévision ainsi que son site internet. L'administration nationale de l'aéronautique et de l'espace communiquera sur "une découverte au-delà de notre système solaire". Les principales révélations devraient concerner des exoplanètes, c'est-à-dire des planètes qui tournent autour d'une autre étoile que le soleil. Ces exoplanètes représentent l'espoir de trouver une planète sœur de la Terre où la vie serait possible. À lire aussi Propulséde presse sera menée par plusieurs astronomes et scientifiques du monde entier. Les médias et le public pourront y participer via les réseaux sociaux et notamment Twitter. Ils pourront notamment poser des questions en utilisant le hashtag #askNASA. Une séance AMA (Ask me anything, demandez-moi n'importe quoi, ndlr) à propos des exoplanètes est également prévue sur le réseau social Reddit mercredi 22 février, à la suite de cette conférence de presse. Des précisions sont également attendues dans le journal Nature.
  2. A et ont verras, mais il like les autos"
  3. Je suppose que oui qu'avec trois ca peu fonctionner. J'avais souvent le message manque de puissance, pas besoin de chercher.
  4. Sur six il en manque 3 qui ont jamais ete la depuis la derniere reparation par un garage. Mais vue que je prend mon auto peu souvent cela a pris 2 ans avant qu'íl saute a nouveau. Il m'avais charge le max pour une remise a neuf des tête et le bloc moteur , tout étais noir crotter ben raide. L'huile et un peu d'antigel etais dans la tete.
  5. Es-ce qu'un mecano avec son ordi peut detruire plusieurs pieces de l'auto. Mon auto allais plus ou moins bien, mais paff dans mon garage il m'as dit que le moteur etais pratiqument sauter. Un ordi peu t'il cree de dommage volontaire Juste avec l'ordi selon moi l'huile c'est rendu partout il a dit qu'il manquais 3 ressorts de valve sur 6 et bien d'autre chose, car la facture devais etre de moins de 1000$ et je suis proche du 3000, mais il dit toujours tu vas avoir une voiture neuve.. Je sent l'arnaque total
  6. Paris a quand meme ete 5 ans au premier rang.
  7. Montréal meilleure ville universitaire du monde, selon les étudiants Publié aujourd'hui à 6 h 58 | Mis à jour il y a 42 minutes Vue nocturne de la ville de Montréal (archives) Photo : iStock La métropole québécoise a mis fin au règne de cinq ans de Paris à titre de ville préférée des étudiants étrangers, selon une étude de l'Institut Quacquarelli Symonds (QS). La cinquième édition du classement de QS des meilleures villes étudiantes de la planète, qui dénombre les 100 villes les plus prisées des étudiants, a couronné Montréal comme meilleure ville universitaire du monde. Le couronnement de Montréal au sein de la confrérie des villes universitaires s’inscrit dans la foulée d’une série de succès des villes canadiennes. Quatre des cinq villes du pays, qui apparaissent au palmarès de QS, ont amélioré leur classement. Vancouver s’est d’ailleurs hissé dans le top 10. L’organisme souligne également que Montréal profite d’un nouvel essor économique et des prévisions de croissances pour 2017, après une période de stagnation au cours des dernières années. Montréal est également reconnue comme la « ville la plus intelligente du monde », selon QS, en raison du développement de son industrie de l’intelligence artificielle. Une nouveauté fait son apparition dans l’étude de cette année. La firme QS ajoute un indicateur tenant compte du point de vue des étudiants. L’indicateur permet de conclure que Paris a perdu son titre en raison de reculs dans les domaines liés au coût de la vie et de l’attraction de la ville. Pour Lindsay Wilmot, responsable à l’Université McGill du recrutement et des communications, au Québec et à l’international, voit dans cette étude le reflet de ce que les étudiants recherchent dans une université, mais aussi dans un éventuel milieu de vie professionnel. « Ça vient renforcer ce que les étudiants nous disent par rapport à la qualité de vie ici, l’ouverture, le fait que les Montréalais sont très accueillants », énumère-t-elle. Un constat partagé par des étudiants que nous avons rencontrés, originaires respectivement du Québec, de la France, de Madagascar et de la Guyane française. Des étudiants témoignent de leur expérience à Montréal En 2016, 38 000 étudiants internationaux se sont inscrits dans les universités québécoises, principalement dans la métropole. Un contexte favorable Le maire de Montréal, Denis Coderre, et la ministre de l'Enseignement supérieur du Québec, Hélène David, se sont félicités de ce classement, lors d'une conférence de presse à l'hôtel de ville. Le recteur de l'Université de Montréal, Guy Breton, a fait un lien entre le pouvoir d'attraction de la métropole et les bouleversements survenus aux États-Unis, particulièrement dans les politiques d'immigration, depuis l'entrée en poste du président Donald Trump. « À cause de ce qui se passe aux États-Unis, il y a des chercheurs de partout sur la planète qui ne veulent plus aller aux États-Unis ou qui ne peuvent plus y aller, qui veulent venir ici parce que les standards sont semblables. On a des agréments communs, la reconnaissance de nos diplômes est commune », a déclaré M. Breton. Les villes américaines souffrent aussi du coût de la vie et des frais de scolarités élevés. Ainsi, 10 des 12 villes américaines reculent au classement. Boston arrive tout de même au 8e rang du classement de Quacquarelli Symonds. Les villes australiennes ont toutes reculé pour les mêmes raisons que les villes américaines. Sydney a notamment chuté du 4e au 13e échelon pendant que Melbourne est passée du 2e au 5e rang. Cet outil permet de rassurer les éminences grises britanniques puisqu’on y apprend que la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE) n’aura pas d’incidence sur la popularité de ses institutions. Londres est ainsi passée du 5e au 3e rang. Classement 2017 - (2016) 1 - (7) Montréal 2 - (1) Paris 3 - (5) Londres 4 - (10) Séoul 5 - (2) Melbourne 6 - (9) Berlin 7 - (3) Tokyo 8 - (13) Boston 9 - (11) Munich 10 - (13) Vancouver
  8. Demande de recours collectif au Québec contre la « taxe rose » Publié aujourd'hui à 11 h 59 | Mis à jour à 16 h 11 Il y a une différence de prix entre les produits pour femmes et ceux pour hommes. Photo : Radio-Canada PRIMEUR - Une Montréalaise a déposé mardi matin une demande de recours collectif contre plusieurs grandes chaînes de distribution qu'elle accuse de vendre plus cher aux femmes qu'aux hommes des produits semblables. Un texte de Thomas Gerbet La Montréalaise Aviva Maxwell a acheté un déodorant pour femmes de 48 grammes dans un magasin Pharmaprix pour 3,44 $. Elle a remarqué que le déodorant pour hommes de la même marque et avec les mêmes ingrédients était vendu au même prix, mais contenait 76 grammes de déodorant. Elle estime avoir subi une « discrimination basée sur le sexe ». Elle demande un remboursement de l'écart de prix au regard de la quantité, ainsi que 50 $ en dommages-intérêts punitifs pour « préjudice moral » et 50 $ en dommages-intérêts punitifs pour « atteinte illicite et intentionnelle au droit de l'égalité fondée sur le sexe ». La demande de recours collectif a été déposée mardi matin en Cour supérieure du Québec. La demanderesse, soutenue par le cabinet d'avocats Légal Logik, estime que des millions de consommatrices seraient concernées. Le recours collectif s'adresse à « toute personne physique ayant acheté, dans la province de Québec, un ou des produits pour femmes, soit en succursale, en ligne et/ou à tout autre point de vente opéré par une ou des Défenderesses depuis le 1er mars 2014 et dont le prix du ou des produits pour femmes est supérieur à ceux du ou des produits pour hommes ayant une qualité sensiblement identique pour une quantité équivalente ». Sont visés : Unilever Canada (qui possède entre autres les marques Dove et Axe) Shoppers Drug Mart (Pharmaprix) Le Groupe Jean Coutu Uniprix Metro Loblaws Walmart Familiprix Pour savoir à quel point les femmes paient plus cher leurs produits, La facture avait fait enquête en janvier dernier. Voici les résultats :